Un webinaire sur la mise en œuvre de l’objectif de Zéro Artificialisation Nette dans les territoires

CDC Biodiversité et l’association Humanité et Biodiversité organisent mercredi 28 avril 2021 de 9h30 à 11h un webinaire sur les enjeux et les moyens d’atteindre l’objectif de Zéro Artificialisation Nette dans les territoires. Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement et Bérangère Abba, Secrétaire d’État chargée de la biodiversité nous feront l’honneur de leur présence.

Alors que le projet de loi Climat et résilience, dont un article porte sur l’artificialisation, est actuellement examiné à l’Assemblé nationale, ce webinaire a pour objectif de partager les expériences de collectivités sur la planification de l’objectif de ZAN, et de revenir sur des exemples concrets de désartificialisation réussis.

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, interviendront au cours de cet événement. Le programme s’articulera autour de deux tables rondes sur la stratégie de sobriété foncière : entre planification et densification, et sur la désartificialisation : leviers, acteurs, retours d’expérience.

Seront également présentés : les réflexions et travaux de CDC Biodiversité concernant l’objectif de ZAN, ainsi que la revue récemment publiée sur ce sujet.

Biodiv’2050, n°21 : une revue pour accompagner les acteurs territoriaux

Début avril 2021, une revue Biodiv’2050 co-rédigée par CDC Biodiversité et l’association Humanité et Biodiversité a été publiée sur la « Mise en œuvre de l’objectif de ZAN à l’échelle des territoires ». Cette publication permet d’accompagner les acteurs, en particulier publics, dans la mise en place d’outils afin de tendre vers l’objectif de ZAN.

L’objectif de Zéro Artificialisation Nette

En France, l’artificialisation des sols est une cause majeure de diminution des surfaces naturelles, agricoles et forestières et participe donc activement à la dynamique d’effondrement de la biodiversité. Pour faire face à cet enjeu, le plan biodiversité prévoit depuis 2018 « la limitation de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers pour atteindre l’objectif de zéro artificialisation nette ». L’ensemble des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat ont servi de socle au projet de loi Climat et résilience actuellement examiné par le Parlement.

👉Je m’inscris au webinaire          👉 Lire la publication

LinkedIn
LinkedIn
Share
YouTube