L’un des objectifs de la Mission Economie de la Biodiversité (MEB) est de contribuer à la réussite des politiques publiques nationales et internationales, en imaginant des pistes nouvelles de développement d’activités ainsi que des outils de financement de la préservation de la nature. La concertation est l’un des axes prioritaires pour assurer un transfert optimal et mutualisé des connaissances et des outils produits. Pour cela, la MEB s’est entourée de partenaires reconnus à l’échelle nationale et internationale avec lesquels elle collabore sur les différents projets qu’elle développe.

Partenaires

  • L’Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN) est un établissement public doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière dont les compétences s’appliquent sur le bassin hydrographique de la Seine et des fleuves côtiers normands. Elle a notamment un rôle financier, des ouvrages et des actions qui contribuent à préserver les ressources en eau et à lutter contre les pollutions tout respectant le développement des activités économiques, et d’accompagnement des projets et maîtres d’ouvrage (appui technique auprès des collectivités, industriels ou agriculteurs).

  • L’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN) est la seule association nationale dont l’objet social est entièrement dédié aux enjeux de la qualité de la nuit, et qui développe une expertise sur le sujet depuis 15 ans

  • L’Aten est un groupement d’intérêt public créé en 1997 à l’initiative du ministère chargé de l’environnement. Il a pour mission de contribuer à la sauvegarde des espaces et du patrimoine naturels, par la mise en réseau et la professionnalisation des acteurs. Il réunit 21 organismes responsables de la gestion de la nature et de la protection de la biodiversité.

     

  • CCI France est l’établissement national fédérateur et animateur des Chambres de Commerce et d’Industrie. Dans le contexte de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB) 2011-2020, qui a rappelé la nécessité d’associer l’ensemble des acteurs à la protection et à la restauration de la biodiversité, CCI France et les CCI de France co-organisent le Tour de France de la Biodiversité en CCI.

  • Le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) a pour objectif de promouvoir le développement durable tant au sein de toutes les politiques publiques que dans les actions de l’ensemble des acteurs socio-économiques. Pour ce faire, il élabore, anime et assure le suivi de la stratégie nationale de développement durable et contribue à son déploiement.

  • CIRAD est un centre de recherche français qui répond, avec les pays du Sud, aux enjeux internationaux de l’agriculture et du développement.

  • La Fédération des Parcs Naturels Régionaux est le porte-parole du réseau des Parcs naturels régionaux. Ses objectifs sont de représenter les intérêts collectifs des PNR auprès des instances nationales et internationales, de participer à la définition et à la mise en œuvre de la politique en faveur des espaces ruraux français et de diffuser et faire connaître l’éthique des PNR et leurs actions, en France et à l’international.

  • France Nature Environnement (FNE) est la fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement. Créée en 1968, elle regroupe aujourd’hui environ 3 000 associations membres ou affiliées. Ses objectifs : préserver la nature et un environnement de qualité.

  • Le GRET est une ONG française de développement, qui agit depuis 35 ans, du terrain au politique, pour lutter contre la pauvreté et les inégalités. Ses professionnels interviennent sur une palette de thématiques afin d’apporter des réponses durables et innovantes pour le développement solidaire.

  • Humanité et Biodiversité est l’héritière de la Ligue ROC qui, depuis 1976, s’est illustrée dans la protection du patrimoine naturel, la défense de l’animal être sensible, celle des droits des non chasseurs et, finalement, de la biodiversité, sous la Présidence de deux visionnaires, Théodore Monod et Hubert Reeves. En changeant de nom, elle a voulu exprimer l’essentiel : l’humanité fait partie et dépend de la diversité du vivant, le destin de l’une est lié à celui de l’autre. Humanité et Biodiversité entend donc contribuer avec force à sauver la diversité du vivant.

  • LPO PACALa Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) est une association de protection de la nature en France qui agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité, à partir de sa vocation de protection des oiseaux. Elle a été créée en 1912 pour mettre un terme au massacre du macareux moine en Bretagne, oiseau marin devenu, depuis, son symbole. Son activité s’articule autour de 3 grandes missions : Protection des espèces – Préservation des espaces – Education et sensibilisation.

  • L’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), ou Université Paris VI, est une université de sciences et de médecine située sur le campus de Jussieu, à Paris. Elle accueille environ 32 000 étudiants, 10 500 personnels y travaillent dont 4 500 enseignants-chercheurs et chercheurs. Dans ses murs, l’UPMC héberge 125 laboratoires de recherche.

Réseaux

  • La plateforme européenne « Entreprises et Biodiversité  » (B@B Platform) de la Commission européenne est une plateforme de dialogue durable et stratégique, sur les liens entre biodiversité et entreprises, qui regroupe des entreprises européennes. Elle contribue notamment à la coordination et à la sensibilisation par l’impulsion d’initiatives innovantes nationales et internationales, ainsi que par la diffusion de bonnes pratiques au niveau européen.

  • Business and biodiversity offsets program (BBOP) est organisme qui regroupe des entreprises, des organisations de protection de l’environnement, des institutions financières, des gouvernements et des structures intergouvernementales. Il a pour but de tester et de développer des pratiques de référence pour les programmes de compensation de la biodiversité, par le biais de projets pilotes menés dans le monde entier.

  • Porté par les acteurs de l’immobilier, le Conseil International Biodiversité & Immobilier (CIBI) a pour objectif de promouvoir les meilleures pratiques en matière de biodiversité urbaine pendant les phases de programmation, de conception et de construction du cadre bâti, en France et dans le monde. Il a vocation à regrouper tous les acteurs de l’immobilier et de la biodiversité.

  • La Caisse des Dépôts est le premier signataire français de la Déclaration du Capital Naturel. Signée lors de la Conférence Rio+20 en 2012, elle est portée par l’Initiative Finance du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (UNEP-FI).

  • Entreprises pour l’environnement (EPE) est une association d’une quarantaine d’entreprises françaises et internationales engagées à travailler ensemble pour mieux prendre en compte l’environnement dans leurs stratégies et leur gestion courante.

     

  • Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) : lancée en 2008, suite au Grenelle de l’environnement, par les Ministères en charge de la recherche et de l’écologie et créée par 8 établissements publics de recherche, la FRB a pour objectifs de susciter l’innovation, promouvoir des projets scientifiques en lien avec la société et de développer des études, synthèses et expertises spécifiques.

  • Orée est une association multi-acteurs créée en 1992 qui rassemble entreprises, collectivités territoriales, associations professionnelles et environnementales, organismes académiques et institutionnels pour développer une réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales et mettre en œuvre des outils pratiques pour une gestion intégrée de l’environnement à l’échelle des territoires.