Publication du cinquième numéro de BIODIV’2050 : Comment concilier ville et biodiversité ?

Paris, le 6 janvier 2015 – Pour son cinquième numéro, la lettre d’information de la Mission Economie de la Biodiversité du groupe Caisse des Dépôts, conduite par CDC Biodiversité, interroge l’intégration de la biodiversité dans l’économie urbaine, et plus largement la question de la conciliation ville/biodiversité.

Si les villes se sont jusqu’à présent développées au détriment de la nature, on entrevoit depuis peu une possible conciliation. Celle-ci est portée à la fois par un contexte réglementaire favorable et une demande croissante de nature chez les citadins. Elle invente un nouvel écosystème « une ville renaturée ou une nature urbanisée » qui devra accueillir demain les deux tiers de l’humanité. Pour qu’elle se concrétise, cette conciliation devra être porteuse d’opportunités.

Au sommaire de ce nouveau numéro de BIODIV’2050, le lecteur retrouvera à travers la notion d’infrastructure verte, les principales clés de compréhension des opportunités, des freins et des conditions de réalisation d’aménagements urbains favorables à la biodiversité.

Comme le précise Laurent Piermont, Président de CDC Biodiversité et de la MEB, « Construire sans nuire à la biodiversité ou en la favorisant : telle est la définition d’un urbanisme à biodiversité positive. La ville de demain, pour être durable, devra probablement suivre ce modèle. Observons que cette démarche est réaliste et que rien dans l’acte de construire, du moins dans un espace déjà urbanisé, n’exige d’être indifférent à la biodiversité ni de la détruire. »

BIODIV’2050 est adressé aux entreprises, services de l’Etat et collectivités, ONG, associations, scientifiques, journalistes, et décideurs politiques.

Au sommaire :

TRIBUNE : Concilier ville et biodiversité. Rencontre avec Nathalie Blanc, géographe et chercheur au Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des Espaces du CNRS, et Jacques Soignon, directeur du Service des espaces verts et de l’environnement de la ville de Nantes.

COMPRENDRE : L’infrastructure verte à biodiversité positive : un terrain de convergence pour la ville, ses usagers et la biodiversité.

INVENTER : Expérimenter de nouveaux procédés de végétalisation de la ville

INTERNATIONAL : Reconquête d’espaces par la nature en ville et prise en compte de la biodiversité

INITIATIVES :

  • Biodivercity™, un label pour promouvoir, évaluer et valoriser la biodiversité dans le bâti
  • Le groupe SNI développe un outil pour lutter contre l’étalement urbain
  • Améliorer l’Urbanisme par un Référentiel d’Aménagement (AURA) : un outil incitatif et informatif, développé par la ville de Montpellier
  • M6B2 : une « Tour de la biodiversité » semencière

Compléments d’information :

Pour en savoir plus sur la Mission Economie de la Biodiversité : www.mission-economie-biodiversite.com
Pour en savoir plus sur CDC Biodiversité www.cdc-biodiversite.fr

Parmi les axes stratégiques du groupe Caisse des Dépôts figure l’accompagnement de la transition énergétique et écologique. Agir pour la biodiversité est donc l’un des enjeux prioritaires sur lequel le Groupe s’est engagé à partir de 2006, en créant une mission d’étude sur les relations entre Economie et Biodiversité. En 2008, une société dédiée à cet enjeu, CDC Biodiversité, est constituée et devient rapidement un pionnier de la compensation écologique en France. La mission d’étude, dénommée Mission Economie de la Biodiversité (MEB), explore les solutions concrètes et les leviers économiques d’un développement respectueux de la Biodiversité et l’utilisant pour créer de la richesse au lieu de la détruire.

Pour accéder à la publication : http://www.mission-economie-biodiversite.com/wp-content/uploads/2014/12/biodiv-2050-n5-fr-bd.pdf

Pour s’abonner à BIODIV 2050 : http://bit.ly/1elEQnC

Contact Presse

Emmanuelle Gonzalez : emmanuelle.gonzalez@cdc-biodiversite.fr / 01 76 21 75 07

Documents joints