La Mission Economie de la Biodiversité du groupe Caisse des Dépôts et la Fédération des Parcs naturels régionaux de France signent une convention de partenariat

Paris, le 27 mars 2014 – Laurent Piermont, directeur Biodiversité de la Caisse des Dépôts, et Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France (FPNRF) signent une convention de partenariat – dans le cadre de la Missions Economie de la Biodiversité (MEB) – afin de faire des services écosystémiques et de la biodiversité un axe fort de développement économique des territoires. En accord avec le projet de la nouvelle stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD-2014-2020), cette initiative vise à recenser les bonnes pratiques et expérimenter des approches innovantes avec les acteurs des territoires.

La MEB du groupe Caisse des Dépôts est une mission d’étude visant à explorer les solutions concrètes et les leviers économiques d’un développement respectueux de la biodiversité. Elle a pour objectif de créer et d’expérimenter des outils et des mécanismes de financement innovants pour la biodiversité tels que le financement de la mise en œuvre de la Trame verte et bleue ou les paiements pour services environnementaux. Pour être le plus efficace possible dans son action, la MEB co-construit des partenariats avec des acteurs clés du territoire. Dans cette perspective, les Parcs naturels régionaux représentent un territoire d’expérimentation privilégié.

Avec un réseau de 48 Parcs naturels régionaux (15 % de la surface de la France, 4 200 communes, 23 régions, 71 département), les Parcs constituent la première infrastructure écologique territoriale française habitée (plus de 3,5 millions d’habitants). Ces territoires sont labellisés car ils font des choix de développement s’appuyant sur la richesse de leurs patrimoines (notamment naturel). Dotés de 2 000 agents, ils ont vocation à expérimenter des solutions innovantes. Ils jouent également un rôle de facilitateurs pour la mise en réseau des différents acteurs de leur territoire, ils sont notamment en relation avec les chefs d’entreprise, les collectivités, les habitants et les associations. La FPNRF représente et anime le réseau.

Laurent Piermont précise : « Nous devons définir de nouveaux modes de gestion des espaces, conciliant développement économique et biodiversité. Cela passe par des actions concrètes, inscrites dans les projets des territoires. Les Parcs naturels régionaux ont vocation à être les sites pilotes ou seront inventées et mises en œuvre ces nouvelles solutions. »

Cette convention d’une durée initiale d’un an permettra à la MEB et à la fédération de recenser, d’une part, des outils, méthodes, et expériences auprès des Parcs naturels régionaux, et de démontrer la plus value d’une approche articulant biodiversité et développement économique local. Elle sera l’occasion, d’autre part, d’un enrichissement des pratiques des Parcs grâce à l’apport d’une expertise pointue permettant l’étude et l’expérimentation de solutions innovantes à l’échelle d’un territoire.

Parmi les thématiques plus particulièrement étudiées dans le cadre de ce partenariat, on notera la mise en œuvre des paiements pour la préservation des services environnementaux, la prise en compte de la biodiversité dans les démarches d’économie circulaire, l’identification de leviers économiques et juridiques pour préserver la biodiversité cultivée, la rédaction d’éléments de sensibilisation pour encourager les entreprises à intégrer la biodiversité dans leur stratégie et les moyens de valorisation de leurs engagements sur ce thème. Le projet concernera prioritairement les TPE/PME, avec lesquelles les Parcs travaillent régulièrement et qui ont le plus de difficultés pour conduire des actions dans ces domaines.

La signature de la convention aura lieu le 9 avril entre Laurent Piermont, directeur biodiversité de la Caisse des dépôts et Jean-Louis Joseph, président de la FPNRF, en présence de nombreux élus membres du bureau de la fédération.

 

Documents joints