Towards a common ground for measuring the biodiversity impact of financial institutions

Paris, 20th November 2018 CDC Biodiversité and three sustainable European financial institutions have agreed on a common ground in the complex field of measuring biodiversity impacts of loans and investments. This work and the related publication was presented to the United Nations Conference of the Parties (COP 14) of the Convention on Biological Diversity (CBD) on 18th November 2018. This initiative to standardize the measurement of the biodiversity footprint of economic activities comes as investors, companies and public authorities seek to measure their impacts and commit to quantified targets to halt the erosion of biodiversity.

(la version Française se trouve ci-dessous)

Meeting the needs of investors and businesses

« At COP 15 in 2020 in Beijing, China, states will have to agree on new international goals to limit the erosion of biodiversity. These objectives could be inspired by the Paris Climate Agreement of 2015 and propose commitments to voluntarily reduce the impact of states and non-state stakeholders. Tools are needed to measure the biodiversity footprint of economic activities and to enable such commitments.” explains Antoine Cadi, Head of Research and Innovation at CDC Biodiversité.

 

For the past three years, CDC Biodiversité has been developing a tool, the Global Biodiversity Score (GBS), which could be used from 2020 onwards as part of audits of the biodiversity impacts of businesses and financial institutions. France indeed foresee mandatory biodiversity footprint reporting in the future as reflected by the Action 30 of its National Biodiversity Plan. In particular, the GBS will make it possible for companies to set, evaluate and guide the achievement of biodiversity impact reduction targets.

 

A common methodological standard emerges

Today, the GBS is one of the most advanced tools for the establishment of an international protocol for biodiversity impact assessment through several reference platforms, including the European Business and Biodiversity Platform (EU B@B) and the Measuring the Unmeasurable group, which brings together international initiatives on measuring impact and dependencies on biodiversity.

 

The latest co-publication by CDC Biodiversité, « Common ground in biodiversity footprinting methodologies for the financial sector », is a decisive step towards the development of a common standard for assessing the biodiversity footprint of companies and financial assets in the spirit of the existing Greenhouse Gas Protocol – GHG Protocol – for climate. This publication was written by the Platform for Biodiversity Accounting for Financials (PBAF), which brings together four European financial institutions (CDC Biodiversité, a subsidiary of Caisse des Dépôts, ASN Bank, ACTIAM and Finance in Motion) managing a total of nearly 300 billion euros of assets. « This publication is a major step in the dissemination of reliable and consensus-based quantitative tools for measuring the footprint of economic activities” highlights Marc Abadie, Chairman of CDC Biodiversité.

 

A tool in tune with the reality of businesses

The GBS is co-built as part of the Business for Positive Biodiversity (B4B+) Club launched by CDC Biodiversité. The B4B+ Club currently gathers 20 companies and 9 financial institutions, including 9 CAC40 (the top 40 listed companies in France) members representing 23% of its market capitalization.

The results of initial evaluations conducted with members of the B4B+ Club were presented at COP 14. These case studies compare the impact of different scenarios for the supply of agricultural raw materials for two large companies and explore the biodiversity impact of a bank’s listed equity portfolio.

 

CDC Biodiversité showcases its work on biodiversity footprint measurements at the major international events of 2018

CDC Biodiversité took part in the Global Business and Biodiversity Forum (« Tools for Mainstreaming » panel) and organized a side event at COP 14 Biodiversity organized by the Convention on Biological Diversity (CBD) in Sharm El Sheikh (Egypt) on 18 November 2018 (How can the use of biodiversity be taken into account in decision making and in strategic decision making?).

Other presentations will be made during the « Biodiversity and Natural Capital week » from 26 to 30 November in Paris. CDC Biodiversité hosts the annual conferences of the Business and Biodiversity Offset Programme (BBOP) and the Business and Biodiversity Platform (B@B ) of the European Union, and participates in the Global Roundtable of the United Nations Environment Programme’s Finance Initiative (UNEP-FI) and the Natural Capital Policy Forum.

 

About CDC Biodiversité:

CDC Biodiversité is a subsidiary of the Caisse des Dépôts group entirely dedicated to the long-term action in favour of biodiversity. It works on behalf of public and private project owners and developers, who delegate the management of their voluntary or regulatory (offsets), biodiversity restoration actions and the management of natural areas and landscapes. By offering a tailor-made service, CDC Biodiversité builds collective territorial projects. These projects promote ecological coherence and involve key local stakeholders through consultation frameworks. CDC Biodiversité ensures long-term monitoring.

 

CDC Biodiversité also leads the Caisse des Dépôts Biodiversity Economics Mission (MEB), which actively contributes to innovating on these issues in France and internationally by carrying out research work regularly published in the Biodiv’2050 newsletter. In this context, the MEB develops innovative solutions in particular regarding the adaptation of territories to climate change through the Nature 2050 projects and the assessment of the biodiversity footprint of economic activities through the « Global Biodiversity Score » (GBS).

 

To learn more : http://www.cdc-biodiversite.fr/laction-volontaire/mesurer-lempreinte-biodiversite-de-mon-entreprise

List of B4B+ Club members: 3F, Accor Hotels, AFD, Air France, BNP Paribas, BPCE, BPI France, CNP Assurances, Compagnie Des Alpes, Conseil Interprofessionel du vin de Bordeaux (CIVB), Crédit Agricole, EDF, Egis, Eiffage, ENGIE, GRT GAZ, Habitat Réuni, Icade, Kering, LBPAM, L’Oréal, Michelin, CDC Habitat, Société Générale, Solvay, Transdev, Veolia, Caisse des Dépôts et Consignations, Storengy

Media contact

Douze Avril: Aurore Quériaud +33 6 82 59 87 91 and Aurélia Jourdain +33 6 60 07 42 47

Email: hello@douzeavril.com

 


Vers un socle commun pour mesurer l’impact biodiversité des institutions financières

 

Paris, le 14 novembre 2018 CDC Biodiversité et trois investisseurs socialement responsables européens se sont mis d’accord sur un socle commun dans le domaine complexe de la mesure des impacts sur la biodiversité des prêts et des investissements. Ces travaux font l’objet d’une publication qui sera présentée à la Conférence des Parties des Nations Unies (COP 14) de la Convention sur la diversité biologique (CDB) le 18 novembre 2018. Ce travail de standardisation de la mesure de l’empreinte biodiversité des activités économiques intervient alors qu’investisseurs, entreprises et pouvoirs publics souhaitent mesurer leurs impacts et s’engager sur des cibles chiffrées pour arrêter l’érosion de la biodiversité.

 

Répondre aux besoins des investisseurs et des entreprises

« En 2020 à Pékin en Chine, lors de la COP 15, les Etats devront se mettre d’accord sur de nouveaux objectifs internationaux de limitation de l’érosion de la biodiversité. Ces objectifs pourraient s’inspirer de l’accord de Paris pour le climat de 2015 et proposer des engagements de réduction volontaires de l’impact des Etats et des acteurs non-étatiques. Des outils sont nécessaires pour mesurer l’empreinte biodiversité des activités économiques et permettre de tels engagements. » explique Antoine Cadi, directeur Recherche et Innovation de CDC Biodiversité.

 

Ainsi, depuis 3 ans, CDC Biodiversité développe un outil, le Global Biodiversity Score (GBS), qui pourra être utilisé à partir de 2020 dans le cadre d’audit de l’impact biodiversité des entreprises et des institutions financières, comme le prévoit l’action 30 du Plan National Biodiversité de la France. Le GBS permettra en particulier de fixer, d’évaluer et de guider l’atteinte des objectifs de réduction des impacts biodiversité des entreprises.

 

Un standard méthodologique commun émerge

Aujourd’hui, le GBS est un des outils les plus avancés pour la mise en place d’un protocole international pour l’évaluation de l’impact biodiversité à travers plusieurs plateformes de référence, dont la plateforme européenne Entreprises et Biodiversité (EU B@B), et le groupe Measuring the Unmeasurable (MTU) qui rassemble les initiatives internationales sur la mesure de l’impact et des dépendances sur la biodiversité.

 

La dernière publication de CDC Biodiversité, « Common ground in biodiversity footprinting methodologies for the financial sector », constitue une étape décisive pour l’élaboration d’un standard commun pour l’évaluation de l’empreinte biodiversité des entreprises et des actifs financiers (dans l’esprit au Protocole Gas à Effet de Serre ou GHG Protocol existant pour le climat). Cette publication a été rédigée par la Plateforme des institutions financières pour une comptabilité biodiversité (PBAF), regroupant quatre institutions financières européennes (CDC Biodiversité, filiale de la Caisse des Dépôts, ASN Bank, ACTIAM et Finance in Motion) gérant au total près de 300 milliards d’euros d’actifs. « Cette publication est une étape majeure dans la diffusion d’outils quantitatifs fiables et faisant consensus pour mesurer l’empreinte des activités économiques » souligne Marc Abadie, Président de CDC Biodiversité.

 

 

 

Un outil en prise avec la réalité des entreprises

Le GBS est co-construit dans le cadre du Club B4B+ des « Entreprises pour une Biodiversité Positive » créé par CDC Biodiversité. Le Club B4B+ rassemble à ce jour 20 entreprises et 9 institutions financières, dont 9 membres du CAC40 représentant 23% de sa capitalisation boursière.

Les résultats de premières évaluations menées avec des membres du Club B4B+ sont présentés à la COP 14. Ces cas d’étude comparent l’impact de différents scénarios d’approvisionnement en matière première agricole de deux grandes entreprises et expérimente l’évaluation de l’impact biodiversité du portefeuille d’actions d’une banque.

 

CDC Biodiversité présente ces travaux de mesure d’empreinte biodiversité lors des événements internationaux majeurs de 2018

CDC Biodiversité intervient au Forum Mondial « Entreprises et Biodiversité » (panel « Tools for Mainstreaming ») et organise un side event lors de la COP 14 Biodiversité organisée par la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) à Sharm El Sheikh (Egypte) du 14 au 29 novembre (How can the use of biodiversity footprints make a difference in investment decisions and in businesses strategic decisions ?).

D’autres présentations seront réalisées lors de la semaine « Biodiversité et Capital Naturel » du 26 au 30 novembre à Paris : CDC Biodiversité accueille les conférences annuelles du Programme Entreprises et Compensation Biodiversité (BBOP) et de la Plateforme Business et Biodiversité (B@B) de l’Union Européenne, et participe à la Table ronde mondiale de l’Initiative Finance du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP-FI) et du Forum des Politiques sur le Capital Naturel.

 

À propos de CDC Biodiversité :

CDC Biodiversité est une filiale du groupe Caisse des Dépôts entièrement dédiée à l’action, établie dans la durée, en faveur de la biodiversité. Elle intervient pour le compte de maîtres d’ouvrage publics et privés, qui lui délèguent le pilotage de leurs actions, volontaires ou réglementaires (compensation), de restauration de la biodiversité et de gestion d’espaces naturels et paysagers. En proposant un service sur mesure, CDC Biodiversité construit des projets collectifs de territoire, favorisant la cohérence écologique, impliquant les acteurs clés locaux, dans une démarche de concertation et assurant un suivi sur le long terme.

CDC Biodiversité conduit par ailleurs la Mission Economie de la Biodiversité de la Caisse des Dépôts qui contribue activement à innover, en France et à l’international, sur ces problématiques en menant des travaux de recherche qu’elle publie régulièrement dans la lettre d’information Biodiv’2050. Dans ce cadre, elle développe des solutions innovantes notamment en faveur de l’adaptation des territoires au changement climatique à travers les projets du programme Nature 2050 ou de la mesure de l’empreinte biodiversité des activités économiques, le « Global Biodiversity Score » (GBS).

 

Pour en savoir plus : http://www.cdc-biodiversite.fr/laction-volontaire/mesurer-lempreinte-biodiversite-de-mon-entreprise

Liste des membres du Club B4B+ : 3F, Accor Hotels, AFD, Air France, BNP Paribas, BPCE, BPI France, CNP Assurances, Compagnie Des Alpes, Conseil Interprofessionel du vin de Bordeaux (CIVB), Crédit Agricole, EDF, Egis, Eiffage, ENGIE, GRT GAZ, Habitat Réuni, Icade, Kering, LBPAM, L’Oréal, Michelin, CDC Habitat, Société Générale, Solvay, Transdev, Veolia, Caisse des Dépôts et Consignations, Storengy

 

Contact presse

Douze Avril : Aurore Quériaud 06 82 59 87 91 et Aurélia Jourdain 06 60 07 42 47

Mail : hello@douzeavril.com