Publication de la nouvelle lettre d’actualité de la MEB : BIODIV’2050 n°2

« Le premier Forum mondial consacré au Capital naturel à Edimbourg a réuni des participants de trente pays signataires de la Déclaration sur le Capital naturel, ce mois de novembre 2013. En tant qu’unique signataire français de cet engagement international, le groupe Caisse des Dépôts a pu témoigner de la façon dont les établissements financiers peuvent s’investir sur le long terme en faveur de la transition écologique. Nous sommes en effet convaincus qu’il est possible d’inventer de nouvelles solutions techniques et financières permettant de concilier développement économique et préservation de la Biodiversité.

Ce numéro de BIODIV’2050 poursuit l’exploration sur ce thème, en donnant la parole – après Jacques Weber, directeur de recherche au Cirad, et Gilles Bœuf, Président du Muséum national d’Histoire naturelle- à deux personnalités dédiées aux approches internationales de la Biodiversité : Braulio Ferreira de Souza Dias, Secrétaire exécutif de la Convention pour la diversité biologique et Sous-Secrétaire général des Nations Unies, et Gerard Bos, Directeur du Programme international Entreprises et biodiversité de l’IUCN. Puis, nous  approfondissons notre prospective sur la place croissante de la Biodiversité dans l’économie et de la façon dont de nouvelles activités sont générées par ce qui constitue le fait nouveau du début du 21ème siècle : Faire financer l’action par ceux qui consomment, détruisent ou ont besoin de la Biodiversité

Notre hypothèse est que le changement de regard porté sur le rôle des écosystèmes génère à la fois une offre croissante de services fondés sur ces écosystèmes et la demande correspondante. La Biodiversité, d’abord perçue comme un enjeu ou une contrainte, est en train de devenir une opportunité de création de richesses, et un levier de changement des organisations. Pour cela, nous pensons que le meilleur moyen de convaincre est d’apporter la preuve par l’exemple, ce qui permettra de transformer cette hypothèse en conviction, pour contribuer à préparer un futur désirable. »

Laurent Piermont, Président de CDC Biodiversité (édito)