La transition écologique et sociale est-elle une redéfinition du rapport de l’homme à la nature ?