« Qui doit financer la conservation de la nature ? » – Synthèse de la conférence de l’AFD du 19 mai 2015

« Nous assistons aujourd’hui à une nouvelle phase d’extinction des espèces sous le triple effet de la destruction par l’homme des écosystèmes, de la hausse des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et du réchauffement climatique. Sans une forte mobilisation de toutes les collectivités humaines, cette extinction sera fatale à l’humanité. Cela suppose d’agir simultanément à la stabilisation des paramètres climatiques et à la protection de la nature. Une difficulté particulière d’un tel défi tient au fait que la valeur de la nature n’est pas aisément quantifiable. Quels instruments et mécanismes financiers mettre en place pour préserver la nature ? Peut-on compenser les dégâts réalisés ? »
Ces questions ont été débattues à l’Agence Française de Développement le 19 mai dernier. Aurélien Guingand, Economiste de la biodiversité pour la Mission Economie de la Biodiversité, est intervenu sur les mécanismes de financement innovants.

Le compte rendu des échanges est désormais disponible sur ideas4development